Historique de la démarche

Depuis le plan Ville Durable de 2008, ce sont 10 ans de travail qui ont permis la construction collaborative d'une démarche partagée, qui, dans une posture d'amélioration continue, évolue pour correspondre au mieux aux attentes des collectivités, des porteurs de projets et des citoyens.

2008 : Le plan « Ville durable » lance le premier appel à projets ÉcoQuartier

Le 22 octobre 2008, suite à l'engagement du Grenelle de l'Environnement, Jean-Louis Borloo annonce la mise en œuvre du Plan « Ville durable » dans lequel s'inscrit, entre autres, le premier appel à projets ÉcoQuartier.
Le Plan « Ville durable » est un levier essentiel de la mutation de la société française vers un nouveau modèle de développement : son objectif est de favoriser l'émergence d'une nouvelle façon de concevoir, construire, faire évoluer et gérer la ville.
Ce plan imagine une vision globale de la ville durable, partagée par tous : élus, aménageurs, constructeurs, urbanistes, architectes, paysagistes, mais aussi entreprises du bâtiment et de travaux publics, fournisseurs d'énergie, entreprises de transports en commun, commerçants, habitants...

Il détaille la mise en œuvre de la ville durable dans quatre initiatives principales :

  • Un premier appel à projets ÉcoQuartier en 2009, à l'échelle des quartiers, pour promouvoir auprès des collectivités un urbanisme opérationnel plus durable.
  • La démarche ÉcoCité à l'échelle des grands territoires, pour aider les agglomérations à porter les grands projets d'innovation architecturale, sociale et énergétique.
  • L'appel à projets « Transports Collectifs en Site Propre » (TCSP), pour répondre aux objectifs de soutien à l'économie dans le secteur des transports et de désenclavement des quartiers prioritaires de la politique de la ville.
  • Une conférence nationale et des groupes de travail sur le thème « Restaurer et valoriser la nature en ville », afin de mettre en place un programme d'actions ambitieux dans ce domaine.

En savoir plus sur le plan Ville Durable et le premier appel à projets

Les 2 premiers appels à projets de 2009 et 2011

L'appel à projets de 2009 avait pour but de repérer les bonnes pratiques en matière d'aménagement durable au sein d'un palmarès, d'identifier des projets exemplaires sur 7 thématiques ciblées : eau, déchets, biodiversité, mobilité, sobriété énergétique et énergies renouvelables, densité et formes urbaines, éco-construction.
Cet appel à projets proposait aux villes candidates de participer à un club d'échanges national.
Il a permis au Ministère de se doter d'un référentiel en matière d'aménagement durable opérationnel à l'échelle du quartier, fruit des enseignements tirés par le club National et de ses multiples réflexions et travaux.
Le cadre de référence s'est ainsi enrichi et précisé, donnant naissance à la grille ÉcoQuartier, ouverte à une approche plus opérationnelle et plus complète. Cette grille a fait référence pour le lancement du second appel à projets ÉcoQuartier que le ministère a porté en 2011 et pour la construction d'un label partagé.

La grille prend en compte de manière plus transversale les 3 piliers du développement durable (économique, écologique et social) et ajoute quatrième pilier lié à la gouvernance de projet, trame de fond d'un projet d'ÉcoQuartier.
Elle s'articule ainsi en quatre dimensions :

  • Démarche et processus
  • Cadre de vie et usages
  • Développement territorial
  • Préservation des ressources et adaptation au changement climatique.

En 2011, les activités du Club National, les journées nationales (conférences grand public : lancement des appels à projets, annonce des palmarès, etc.), les rencontres des correspondants Ville durable des services déconcentrés (DREAL, DDT et CETE) ainsi que les ateliers locaux organisés par les DREAL ont enrichi la réflexion et les productions des CETE (Centres d'Études Techniques de l'Équipement) relatives aux ÉcoQuartiers.

Au total, ce sont 186 projets qui ont été retenus suite aux appels à projets de 2009 et 2011.

2012 : Lancement d'un Label national ÉcoQuartier en 3 étapes

Après une phase test du dispositif auprès de 15 collectivités, Cécile Duflot, ministre en charge du logement, lance officiellement le label ÉcoQuartier le 14 décembre 2012, lors de sa visite sur la commune de Brétigny-sur-Orge.

Consulter le dossier de presse du lancement du label national

La démarche de labellisation conçue en 2012 comporte 3 étapes, correspondant aux différents stades du projet, de la conception à la livraison en passant par la mise en chantier.

Première étape
La collectivité signe la Charte ÉcoQuartier

Par cette signature, la collectivité signifie son engagement dans la démarche et celui des partenaires qu'elle souhaite associer (aménageurs, etc.).
Elle devient dès lors membre du « Club National ÉcoQuartier » et bénéficie d'un accompagnement technique et méthodologique par les services de l'État et de la mise à disposition d'experts, en particulier pour constituer le dossier de labellisation.

Deuxième étape
Le projet est reconnu « Engagé dans la labellisation »

Le projet est en phase chantier. Ses objectifs sont évalués par une triple expertise mise en place par le ministère en charge du Logement.

Troisième étape
L'opération reçoit le label national ÉcoQuartier

Le label est décerné à un projet livré, à savoir une opération déjà « vivante », au regard d'une triple expertise de ses résultats.
L'expertise constitue une garantie pour l'État que les réponses apportées aux 20 engagements de la Charte ÉcoQuartier, le niveau d'ambition et les résultats attendus sont à la hauteur des enjeux.

2013-2015 : Les premiers ÉcoQuartiers labellisés

2013 : 13 ÉcoQuartiers labellisés, 32 projets d'ÉcoQuartiers « Engagés dans la labellisation », 7 projets ont signé une charte.
2014 : 19 ÉcoQuartiers labellisés, 53 projets d'ÉcoQuartier « Engagés dans la labellisation »
2015 : 7 ÉcoQuartiers labellisés, 24 projets d'ÉcoQuartier « Engagés dans la labellisation »

2016 : Un label repensé en 4 étapes, et un nouveau logo

Le label renouvelé permet d'accompagner les collectivités territoriales voulant créer un ÉcoQuartier dès la conception du projet jusqu'à la vie du quartier. L'ÉcoQuartier est ainsi suivi et valorisé dès les phases les plus amont, tout au long de son avancement et jusqu'à ce que la vie s'y installe. Pour cela, la labellisation comporte désormais 4 étapes, correspondant aux différents stades du projet : l'idée et la conception, la mise en chantier, la livraison, la vie de quartier, l'amélioration continue avec et pour ses usagers. À la demande de la collectivité, les services de l'État et les partenaires locaux peuvent accompagner le projet à toutes les étapes. La démarche se veut pragmatique, adaptable à tous les contextes. Le label n'est pas une norme, il ne propose pas un modèle unique, ni de réponses figées.

ÉcoQuartier…
…En projet …En chantier …Livré …Vécu et confirmé
Campagnes 2013, 2014, 2015 Signature de la charte L'ÉcoQuartier engagé L'ÉcoQuartier livré
Dès 2016 L'ÉcoQuartier en projet L'ÉcoQuartier en chantier L'ÉcoQuartier livré L'ÉcoQuartier habité et confirmé

En 2016, avec l'application de la nouvelle nomenclature de labellisation, 31 opérations sont distinguées par les niveaux 2 et 3 du label ÉcoQuartier : 12 « ÉcoQuartier - étape 3 » et 19 « ÉcoQuartier - étape 2 »
Cette même année, 16 collectivités se sont engagées dans la démarche en signant la charte ÉcoQuartier, et obtiennent le label « ÉcoQuartier - étape 1 ».
Pour la première fois, le label a été décerné à l'international, à un quartier japonais.

2017-2018 : Les premiers labels étape 4

2017 a vu la labellisation des 5 premiers ÉcoQuartiers étape 4 :

Cette année-là, 44 opérations ont été labellisées étape 2, 14 opérations ont été labellisées étape 3, et 84 collectivités se sont engagées dans la démarche en signant la charte ÉcoQuartier, obtenant ainsi le label « ÉcoQuartier - étape 1 ».

En 2018, le projet de renouvellement urbain du quartier de La Duchère à Lyon (69) rejoint les 5 premiers ÉcoQuartiers confirmés en obtenant le label étape 4.
Cette année-là, 25 opérations ont été labellisées étape 2, 9 opérations ont été labellisées étape 3, et 48 collectivités se sont engagées dans la démarche en signant la charte ÉcoQuartier, obtenant ainsi le label « ÉcoQuartier – étape 1 ».