ÉcoQuartier

Parc Marianne

LieuMontpellier (34)

ContexteFaubourg

OpérationExtension maîtrisée

VocationsHabitat, Commerciale, Activités (bureaux, activité économique, loisir, culture)

Description

Parc Marianne est l’un des maillons du vaste secteur Port Marianne imaginé à l’est de Montpellier, dans le cadre d’un projet urbain visant à reconquérir le fleuve traversant la commune (Le Lez) et à orienter le développement de la ville en direction du littoral méditerranéen, en accroche avec les projets intercommunaux situés sur les communes voisines de Lattes et Pérols. Port Marianne, projet engagé depuis les années 1990, d’une superficie totale de 400 hectares, est destiné à accueillir à terme 50 000 habitants. Port Marianne s’appuie sur un schéma paysager (M. Desvigne et C. Dalnoki) et sur un schéma viaire de grandes voiries primaires (établies par Ricardo Bofill dans la suite de celles du quartier Antigone) définissant des « mailles urbaines » au sein desquelles différentes équipes de concepteurs, architectes-urbanistes, vont imaginer les nouveaux quartiers de l’est montpelliérain. Parc Marianne prend place dans l’une de ces mailles, affirmant ses caractéristiques propres au sein d’une logique urbaine d’ensemble, structurée, dynamique et cohérente. Dès 2002 et jusqu’en 2004, la Ville de Montpellier a fait réaliser une étude de définition urbaine portant sur le sud de Port Marianne et couvrant 75 hectares. Cette étude inclut le secteur Parc Marianne, mais aussi l’avenue de la Mer devenue avenue Raymond Dugrand et les secteurs République et Mas de Carbonier. Confiée à l’agence Architecture Studio (Marc Lehmann), elle a permis d’établir le schéma général d’urbanisme et de programmation sur l’ensemble de ce périmètre, de définir le plan de composition urbaine de l’avenue Dugrand, ainsi que le plan d’urbanisme de la ZAC Parc Marianne. ...

Adresse

L'opération se situe à l'est du territoire communal, dans le quartier de Port Marianne, encadrée par...