© LULU IMAGES (studio LA MECANOWEB), https://lamecanoweb.fr
ÉcoQuartier

EcoQuartier Historique

Lieu Forcalquier (04)

OpérationRenouvellement - Quartier historique
Renouvellement - Quartier existant

ContexteCentre

Description

"L'EcoQuartier Historique" de Forcalquier est une opération de requalification d'un îlot en centre ancien, en quartier durable.

a - Présentation générale de Forcalquier Forcalquier est une commune de 4722 habitants ( INSEE 2008 - 4645 habitants ) située à l'est du massif du Luberon et à proximité du Val de Durance (25 km de Manosque). Malgré sa proximité avec la principale ville des Alpes de Haute Provence, ce "petit bourg" constitue une véritable centralité, avec une aire d'influence qui s'étend bien au-delà de son territoire et des communes voisines. Son rôle important de "ville-centre d'un territoire rural" tient à plusieurs raisons :

  • son histoire, avec un statut important dès le XI° siècle. Les témoignages du riche passé de Forcalquier sont encore très présents ;
  • son statut de sous-préfecture, ainsi que la qualité et l'importance des services et des équipements proposés ;
  • une activité économique dynamique et diversifiée;
  • son rayonnement artistique et culturel avec notamment la Maison des Métiers du Livre, équipement structurant du Pôle d'Excellence Rurale "Pays du livre et de l'écriture", le festival de musique de chambre, les festivals "Femmes en scène" et "Ciné d'Archi", ainsi que son patrimoine historique. Si le tourisme constitue l'activité principale, Forcalquier a également développé une activité économique autour de l'artisanat et des services. La zone d'activités des Chalus compte une trentaine d'entreprises et offre près de 400 emplois. Son extension est en cours, notamment pour créer un espace dédié à la filière "Senteurs et saveurs", en lien avec le pôle de compétitivité Parfum-Arômes-Senteurs- Saveurs et l'Université Européenne Senteurs et Saveurs, implantés à Forcalquier. La commune a également conservé une activité agricole qui continue à marquer le territoire et a su s'orienter vers les nouvelles filières bio.

b - Le centre ancien Il se situe sur les premières pentes orientées nord de la colline de la Bombardière, au pied du plateau de la Citadelle. Constitué d'un tissu médiéval serré, il s'est développé de manière concentrique. Les voies principales suivent les courbes de niveau et sont entrecoupées de traverses piétonnes. C'est dans cette trame viaire que s'inscrit le bâti aux façades étroites et souvent hautes, qui peut également constituer le soutènement des terrains amont. Dans le centre ancien, la pierre "domine tout", dans le bâti bien sur, mais également dans le traitement des espaces publics et dans les espaces privés non bâtis. Seuls quelques arbres ont trouvé leur place dans cette ambiance très minérale. La colline de la Bombardière, très arborée et végétalisée, contraste avec le centre ancien et propose à ses habitants et plus globalement aux visiteurs, un véritable parc urbain. Mais malgré ses qualités architecturales et son intérêt patrimonial, le centre ancien a perdu, à partir des années 70, de son attractivité, tant pour l'activité commerciale que pour le logement. Ce désintérêt a entraîné une dégradation, plus ou moins importante selon les secteurs, du centre ancien pouvant aller jusqu'à des phénomènes de ruine avec une extrême paupérisation.

c - Le territoire de "l'EcoQuartier Historique" C'est sur le quartier le plus dégradé du centre ancien que la collectivité a choisi de porter ses efforts pour le requalifier, tout en lui conservant ses qualités spécifiques et architecturales. Il constitue le cœur du centre ancien, articulé sur des espaces publics majeurs : la place Saint Michel, la place du Palais, la place aux Œufs. Il présentait un niveau de dégradation préoccupant, avec des bâtiments à l'état de ruine partielle ou totale (îlot Marius Debout), des niveaux d'insalubrité importants, des immeubles gérés par des marchands de sommeil et abritant des populations captives. Les commerces avaient déserté le quartier et les rues qui le traversaient, cheminements vers la citadelle, n'étaient pas attractives pour la déambulation. Les objectifs des élus ont porté sur la réhabilitation du bâti passant par une dédensification maîtrisée, en visant à développer la mixité sociale par la création de logements sociaux pour la population de ce quartier, mais aussi en attirant, grâce à la qualité de l'intervention publique, des investisseurs privés pour la création de logements privés. Il s'agissait également, en intervenant sur les espaces publics, de réimplanter des commerces, des services. Enfin, le vivre ensemble devait retrouver un sens, notamment grâce à la mise à disposition de locaux auprès d'associations et la requalification des espaces publics en lieu de rencontre. "Un centre ancien réapproprié par les Forcalquiérens " Christophe Castaner - Maire de Forcalquier

Adresse

Centre ancien de Forcalquier - Rue Grande - Ilots Marius Debout, place aux Oeufs, place Saint-Michel