La démarche ÉcoQuartier s'exporte à l'international

Depuis 2012 et la première campagne de labellisation, la démarche ÉcoQuartier et le référentiel attaché ont fait l'objet de nombreuses présentations régulières à des délégations étrangères ou à des collectivités désireuses d'en savoir plus sur ce dispositif de labellisation français.

La spécificité du label ÉcoQuartier « à la française » qui séduit tant les pays étrangers, est qu'il ne propose pas de modèle d'ÉcoQuartier, il n'apporte pas de solution toute faite. En revanche, et contrairement aux autres labellisations ou certifications disponibles à l'international, il se fonde sur une grille de questionnement, déclinant chacun des 20 engagements du référentiel, qui permet d'aborder la ville durable, les territoires durables de façon transversale, intégrée et contextualisée. C'est à chaque pays, à chaque ville, où qu'ils soient, de trouver les réponses qui lui sont propres, avec ambition, mais dans le respect de la culture, de l'histoire, des traditions et des modes de vie.

C'est dans cet esprit et avec cette approche que, depuis trois ans, plusieurs initiatives de mise en œuvre du label ÉcoQuartier ont été accompagnées par le ministère auprès de villes étrangères.

Au Japon…

En 2016, le label étape 3 a été remis à la ville de Funabashi au Japon et à son aménageur pour l'opération de Morino, quartier neuf implanté dans une vaste friche industrielle. Dans un contexte de gouvernance et de politique d'aménagement totalement différents de la France, la ville et son aménageur ont su mettre en œuvre les grands principes des ÉcoQuartiers, en respecter les valeurs et la richesse, en apportant des réponses ambitieuses à chacun des 20 engagements. La ville de Funabashi a manifesté son souhait auprès de l'ambassade de France de candidater au label étape 4. Des discussions sont en cours sur la mise en œuvre de cette demande.

En Colombie…

En 2018, la ville de Cali en Colombie, très engagée sur le sujet du développement durable, a fait part de son souhait de s'engager dans le processus de labellisation ÉcoQuartier sur son quartier de San Antonio, cœur urbain et touristique en centre-ville. Un premier travail effectué en 2018 avec les acteurs locaux et sur le terrain confirme que le référentiel ÉcoQuartier peut s'appliquer sur ce quartier porté par une initiative citoyenne autour des thèmes de l'agriculture urbaine, de la gestion des déchets et de l'économie circulaire, et plus globalement sur les collectivités colombiennes. La ville de Cali devrait signer la charte ÉcoQuartier au premier semestre 2019. Une nouvelle phase d'assistance à maîtrise d'ouvrage, portée par l'ADEME, l'Agence Française de Développement (AFD), le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, l'Ambassade de France en Colombie, sera lancée dans les prochaines semaines avec pour objectif d'accompagner la ville de Cali et le collectif citoyen jusqu'au label étape 2 envisagé dès 2019.

En Indonésie…

En Indonésie, la politique d'aménagement est aujourd'hui focalisée sur les sujets de la résilience et de la ville durable. Dans le cadre d'un partenariat, la France s'est engagée à accompagner le gouvernement indonésien dans cette démarche. Dans ce cadre, et forts de l'appui de l'Agence française pour le développement (AFD), 3 grands projets de recomposition de villes en Indonésie devraient être engagés dès 2019 en s'appuyant sur le label ÉcoQuartier.

En Afrique…

En 2019, l'actualité internationale sur la ville durable est tournée vers le sommet Afrique – France sur la Ville Durable, qui aura lieu en 2020. Le Président de la République française recevra les présidents africains, accompagnés par des collectivités, des associations, des entreprises. L'objectif est, au travers de partenariats entre villes ou d'échanges entre acteurs africains et français, de parvenir à des projets de villes et territoires durables, avec des modèles économiques réalistes, innovants, mettant en avant des solutions technologiques françaises et africaines sur les sujets transverses de la ville durable. La démarche ÉcoQuartier est porteuse de ces ambitions et peut être le vecteur de ces échanges. Plusieurs villes françaises ont manifesté leur souhait de s'associer à des villes africaines pour porter des projets d'ÉcoQuartiers.

Le club

Contacter mon correspondant Ville Durable

Indiquez votre région ou département et contactez vos correspondants Ville Durable :


Contacter